Tous les articles taggés : Looks pantalon en laine

Boots rouges pour jours gris.

Bonjour mardi mercredi ! Je suis à la bourre dans mes publications, mais c’est la faute à la pluie. Impossible d’avoir une semaine plus pourrie ou un semblant de sol sec.  Je suis enfermée depuis une semaine en faisant le deuil de toute lumière et un malheur en entrainant un autre : ma machine à café est tombée en panne. Et personnellement, le matin sans café, c’est pas possible. Comment te dire que sans ça je marche pas droit et je prends 1000 ans à trouver la force de sortir du lit. Rajoutons que nous sommes en janvier, qu’il fait moite ET que j’ai du faire UNE pauvre raclette depuis le début de l’hiver… Tu as une idée de mon humeur. Heureusement c’est les soldes et j’ai mes quelques trouvailles. Rien de fou-fou. Mais ce pull, une jupe et ces boots quand même. Rouges cette fois (pour contrer le gris, tout ça…). Qu’on a pu shooter entre deux averses et une tasse de thé qui refroidit. Je suis une femme à boots et sacs à main, je pourrais manger que …

Le pantalon à pinces, basique d'hiver

Le “basique” pantalon à pinces.

Bonjour ici, Encore quelques semaines avant la période de glace et je n’ai pas trouvé mes boots basses idéales (mon oeuvre, ma vie). Tous les ans c’est pareil. On est juste, mais ça me permet d’avoir une excuse parfaite pour faire d’autres tentatives (et/ou achats). Honte sur moi j’avais presque oublié les sneakers. Habituellement elles coupent la cheville étrangement et allongent le pied. MAIS CELLES-CI. Comment dire… J’aime définitivement trop, et j’ai du mal à trouver les mots pour décoder leur beauté. C’est peut-être l’effet Gucci/Golden Goose pour 40 balles. On est loin de l’achat-regret. D’autant plus qu’elles complètent assez bien mon costume d’automne casual, sans risquer la grippe. Les clous, le patch léopard… il m’en fallait pas beaucoup plus, elles sont folles. On me demande souvent dans quoi investir depuis que j’ai décidé de bâtir un nouveau dressing, avec de vrais basiques. La blouse en dentelle et le pantalon à pinces en mi-laine sont parfaits pour grignoter le froid. Super conforts (aussi) et pratiques à assembler pour une journée zéro motivation du look. Le tout est …

Le pull néon et manches ballon.

Avant tout chose, pardon pour ta rétine. Ce pull me fait mal aux yeux à moi aussi mais il colore beaucoup trop mon hiver pour que je songe à m’en séparer. Heureusement pour nous, la retouche de la lumière ne lui rends pas vraiment justice, j’ai du désaturer sa teinte, en vrai, il tire plus sur le rouge corail. Regarde ! Flash info. Aujourd’hui on part sur un article un peu fourre-tout. J’ai envie de parler. Alors quoi de neuf par ici ? Je suis toujours en recherche des parfaites boots et malheureusement, la lubie Mexicana drague sérieusement mes finances. Soyons francs, ça coûte un bras et le cuir est tellement  raide que tu mets la journée à rentrer dedans, en t’ecorchant le talon à chaque passage.  Mais (il y’a toujours un “mais”), ça dure 10 ans et je suis d’avis que les chaussures (tout comme les sacs) devraient être des investissements. La question est de savoir si j’arriverais à économiser d’ici l’hiver prochain. Autre chose ? Le TBC ! J’en suis à la septième semaine …

“A la mode”.

Mettons-nous d’accord sur un truc. Oui j’ai des Stan Smith aux pieds. Oui comme tout le monde, je sais. Je ne vais même pas essayer de venter l’originalité des miennes ou de vous raconter que “j’en avais bien avant que ce soit la mode”.  Personne n’y croit. T’as le droit de me dire que tu me quittes. Mais j’aimerais que vous preniez quelque chose en compte. J’ai loupé mon adolescence ! La mode, elle s’appelait Vogue et prenait la poussière sur mes étagères. Le style, je l’expérimentais en suivant mes copines, celles qui plaisaient aux garçons. J’allais chez Pimkie parce qu’ils savaient faire les pantalons rouges en stretch comme personne. Je sacrifiais mes inspirations et mes envies pour courir avec la masse et être “à la mode”. Souvent je butais car même quand je copiais, j’étais à coté de la plaque. J’ai grandi. J’ai constaté les dégâts. Il a fallu réapprendre l’expérience. Mettre la bouée de coté pour plonger. Le style est devenu un jeu durant lequel je fixe les règles. J’ai appris à aimer mes goûts et à assembler mes trouvailles sans voir …

Un choix peut en cacher un autre.

Je me demande toujours si mes choix sont légitimes. Mon coeur d’artichaut n’est plus à prouver, mes voyages virtuels nombreux… Nouveau design qui arrive oblige, je suis à la découverte de ma VRAIE personnalité. Pas celle dont il me plairait de vanter le caractère. On parlait de style ici : je ne sais pas choisir ! Théoriquement j’aime le pastel et la douceur, il parait que c’est ce qui me définit, seulement j’arpente souvent les magasins, l’imposture au vent. Le gris, le kaki, le brun attirent mes rétines. Trêve hivernale ? Recherche de soi ? Peut-être ! Ou alors mon cerveau me fait croire que ce que j’ai pu voir 1000 fois sur les blogs est une nouveauté dans mon dressing. Je scande “confort” quand l’heure est au loose, j’achète une paire de Stan Smith “mais différentes tu sais !”… merci l’originalité Anaïs. A quel moment mes choix reflètent-ils vraiment mes goûts et pas ceux des autres ? Surtout qu’on peut considérer que je pourrais créer la tendance plutôt que la suivre. Alors j’ai décidé de me surprendre, par ricochet vous allez expérimenter. Je …