Tous les articles dans : Alimentation

Cuisine et alimentation saine

Tu souhaites mieux manger ? Entreprendre un rééquilibrage alimentaire ? Cuisiner des recettes simples, équilibrées et économiques ? Je te partage ici mon cheminement vers une alimentation plus saine, sans frustration.

Manger sainement

5 astuces pour manger sainement sans effort.

Plus d’un an après mon article sur mon changement d’alimentation, j’essaie toujours tant bien que mal de trouver mes marques et de m’informer. L’idée est d’accéder à une alimentation saine mais spontanée qui me satisfait, sans frustration. Voici une liste de cinq astuces que j’applique (plus ou moins) au quotidien et qui font la différence pour maintenir sans trop d’effort un bon équilibre alimentaire. Manger en fonction des cycles et des saisons D’abord parce que la nature est bien faite et que chaque fruit et légume de saison correspond à nos besoins nutritionnels de l’instant. Sommairement, en été ils sont gorgés d’eau pour nous aider à supporter la chaleur ; en hiver, ils comblent notre manque de soleil et de vitamines.  Ensuite parce que les fruits et légumes de saison préservent leurs vitamines et leurs nutriments beaucoup plus que ceux qui font des milliers de kilomètres pour atterrir dans nos assiettes. Ils sont moins traités, meilleurs en goût et étant plus faciles à trouver, moins chers. L’attente de certains aliments peut paraitre longue, mais accroit le plaisir …

J’ai changé mon alimentation : bilan des 3 mois

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours adoré manger. Mais arrivée au stade où la nourriture à l’extérieur me coutait plus de 300€/mois (…). Où enchaîner Mcdo, KFC, Quick, Domino’s dans la même semaine me dérangeait à peine (…). Tout arrêter et manger plus sainement relevait de la désintoxication alimentaire . Parce que je sais qu’il est difficile de commencer, aujourd’hui je dresse un bilan de ces premiers mois de changement d’alimentation. Update : N’hésite pas à consulter mon article, écrit un an après celui-ci. Tu y trouveras 5 astuces pour manger sainement, sans effort. Identifier ses mauvaises habitudes alimentaires Il faut comprendre mon histoire. Habituée à une pratique de sport intensive et régulière au collège : j’ai toujours beaucoup mangé ! J’avais ce petit ventre de l’enfance mais, globalement, je ne prenais pas de poids. Je faisais trois pompes et deux abdominaux pour “rester en forme”, un sandwich beurre-fromage entre les dents. Je vidais les placards familiaux pour combler l’ennui. Je n’ai jamais eu de problème de boulimie ou d’anorexie mais je frôlais quand même la compulsion. 3 ans …

Cuisine des feignants : Tortillas maison

Une nouvelle recette qui agrémente notre rubrique tout en posant les bases de mon prochain article : “2 mois sans Junk Food, le résultat ?”. Changer ses habitudes alimentaires n’est pas une chose facile, je n’arrête pas de le dire. Seule solution pour moi, cuisiner et varier ! Pour oublier la cantine et faire faire des bons à mon estomac, j’essaie d’imaginer des plats simples (on évite les sur-transformations) et maison. Pour cette recette j’utilise des produits bios, frais et/ou locaux. Seul l’houmous fait exception. Le niveau de difficulté est level feignant puisqu’une fois les tortillas en poche, vous pourrez les garnir comme vous le souhaitez. La complication reste le pétrissage si comme moi vous avez de l’Actimel à la place  des biceps. Pensez à la musculation donc… Pour environs 5 tortillas : 200 gr de farines de blé complet / 50 gr de farine blanche 140 ml d’eau 8 ml d’huile de coco neutre (sans goût, ni odeur) Une pincée de sel 1/2 sachet de levure de boulanger 1 gousse d’ail Epices au choix Mélanger la moitié des deux farines …

Cuisine des feignants : Tartines complètes.

Je n’étais pas celle qui cuisine. Ma fierté et mon manque d’intérêt me faisait dire que je détestais ça. Au fil des années, même solitaires, je me suis crée un mythe dans lequel Anaïs ne cuisine pas, Anaïs n’est pas bonne à marier, Anaïs est indépendante et trouvera toujours le moyen de manger ailleurs. Quand on cuisine pour moi, on me materne et j’aime bien ça. Mais, paradoxalement, lorsque je mets les pieds sous la table, que j’oublie mes responsabilités et que j’ouvre grand le bec ; je ne peux m’empêcher de juger la cuisinière. Je me crois rebelle en pensant qu’ “aimer cuisiner, pour une femme, c’est renier une part de féminisme” ou que c’est “un passe temps de jeunes filles lisses“. Saluons mes a priori ! Je ne comprenais pas. Depuis, les frais et les kilos s’accumulent. Accro à la junk food j’étais, accro à la junk food je resterai. Alors contre mon gras, je remplis bien mon frigo, je choisis les ingrédients de saison et en bon stéréotype bobo : j’achète bio. Pour la bourse je fais attention de ne …